Vous êtes professionnel ? Inscrivez-vous ou connectez vous afin de voir tous nos tarifs !
Professionnels : Connectez-vous pour voir les prix

Bonne rentrée les chtis choux !

Posté Par: Nicolas Forestier Dans: Root Sur: jeudi, septembre 5, 2019 Commentaire: 0 Frapper: 40

Le thème de la rentrée est bien choisi car à travers ce post, nous partagerons avec vous le quotidien des enfants des zones rurales avant d’aller à l’école.  Nous espérons d’ailleurs que cette semaine de rentrée s’est bien déroulée pour tout le monde ! 

Il y a un mois, je suis rentré d’un séjour à Madagascar et dans un post précédant (page FACEBOOK), je vous ai parlé de l’engagement social de BREAK’TIME.

En effet, ce séjour dans mon pays natal m’a permis de rencontrer des personnes de différents domaines (chef de projets, tuteurs pour mineurs emprisonnés, associations bénévoles, professeurs d’écoles publiques, parents…) afin d’en apprendre un petit peu plus sur les conditions de vie des populations rurales locales.

Etant spécialisés dans la livraison de petits déjeuners, les conditions de scolarisation des enfants ruraux ont été pour moi le sujet principal.

Quels sont les moyens des parents ? Ont-ils les moyens de prendre un petit déjeuner complet avant d’aller en classe ? Y-a-t-il des aides de l’État ? Quels sont les moyens dont disposent les structures scolaires ?

 Eh bien j’ai été très touché par la détresse de ces personnes qui n’aspirent qu’à une chose :

Pouvoir offrir un avenir meilleur à leur enfant.

Pouvoir les envoyer à l’école avec toutes les fournitures scolaires exigées mais aussi pouvoir leur offrir le petit déjeuner avant chaque rentrée de classes tous les matins.

 Il se trouve que dans la plupart des zones rurales de Madagascar, les parents n’ont pas les moyens d’offrir le petit déjeuner complet à leurs enfants, qui se retrouvent à aller à l’école le ventre vide.

C’est donc la structure scolaire qui essaye, par ces propres moyens, d’offrir un morceau de pain et une tasse de thé aux élèves, sans aucune aide publique.

Lors de mon passage, j’ai donc décidé à la petite échelle de BREAK’TIME, d’offrir quelques fournitures scolaires ainsi que l’achat de sucre en poudre pour leur petit déjeuner (car le sucre coûte cher) pour une classe qui n’avait pas les moyens d’accueillir correctement ces élèves.

C’est un tout petit geste, qui ne changera sûrement pas les conditions d’apprentissage de ces enfants. Mais en voyant leur détresse, je me suis dit qu’il fallait agir tout de suite et apporter mon aide, aussi minime soit-elle. 

 Ce geste est pour moi un devoir car j’ai eu la chance d’aller à l’école et de profiter d’un petit déjeuner tous les jours.

 Mon parcours a fait que BREAK’TIME a la chance d’exister aujourd’hui et cela, c’est grâce à vous ! C’est à maintenant à moi de vous dire un grand merci !

 Transmettre et partager est très important pour moi car je suis conscient de la chance que j’ai eu de pouvoir grandir en espérant aider un jour à ma petite échelle, les personnes qui sont dans le besoin.

 Voilà les chtis choux, je voulais partager cette humble expérience avec vous et n’oubliez pas que sur Lille, l’engagement « éco-solidaire » de BREAK’TIME se poursuit car nous travaillons avec des producteurs et des artisans locaux, ce qui de un, nous permet de vous proposer des petits déjeuners qualitatifs mais qui permet également et surtout par vos commandes, de participer au dynamise de l’économie locale et ainsi de mettre en avant le savoir-faire artisanal de notre région !  

Nicolas

Gérant

Commentaires

Laissez votre commentaire

Haut